Lancement noms de domaine .LUXE

Noms de domaine .LUXE : extension dédiée au luxe ou à la blockchain ?

Le lancement de l’extension .LUXE est assez particulier, associant blockchain, cryptomonnaie, TLD et nom de domaine. Pour comprendre certaines terminologies utilisées dans cet article , nous vous invitons à consulter le glossaire en fin de page.

.LUXE : une extension « marketée »

A l’origine, le .LUXE devait être l’équivalent du .LUXURY pour le marché francophone mais d’après le registre, il sera avant tout un TLD « brandé », abréviation pour « Lets U Exchange Easily ». Le « branding » d’extension est la tendance du moment : le dernier en date avec .ICU (« I See You ») ou encore le .PW (à l’origine, ccTLD des Palaos mais désormais redéfini comme « Profesionnal Web « ).

Cependant, le registre ne voit pas d’inconvénient à ce que le .LUXE soit également associé à l’univers du haut de gamme.

Pour quelle raison Minds & Machines a choisi cette stratégie ? Le registre a tout simplement conclu un partenariat avec Ethereum, société éditrice d’une cryptomonnaie. En effet, le registre a choisi de créer des noms de domaine afin de rendre plus intelligibles les adresses IP : Je dirai plutot « … a choisi , comme les noms de domaine l’ont fait pour les adresses IP afin de rendre la mémorisation plus simple, de permettre :

  • Une association du nom de domaine au système de cryptomonnaie Ehtereum, c’est-à-dire : permettre de rendre plus simple la saisie de chaine d’identification de caractères en la remplacant par la saisie d’un nom de domaine.
  • Avec l’Ethereum, un nom de domaine en .LUXE pourra également être lié à son identifiant, son portefeuille, une dApp.

.LUXE : pionnier de l’Ethereum ?

Avant toute chose, qui se cache derrière ? Ethereum a crée un réseau d’échange dénommé ENS. Comme d’autres ont pu le tenter, l’ambition était d’avoir un réseau d’échange parallèle au fameux WWW et qui a le défaut principal de ne pas permettre de résolution sur le système DNS classique. Ainsi, Ethereum a crée un TLD (sur le réseau ENS), le .ETH : ce TLD n’était donc pas accessible depuis notre internet classique.

Le .ETH n’a pas rencontré le succès escompté pour 2 raisons :

  • un simple problème de timing : les concepteurs sont trop tard sur le marché.
  • en raison des correspondances avec les indicatifs pays (alpha codes ISO)
  • un TLD absent du système DNS classique.

Pour ne pas reproduire cette erreur, il suffit simplement de s’associer à un registre, comme c’est le cas ici avec le .LUXE et son registre Minds + Machines.

Des sites spécialisés expriment leur doute sur la stratégie adoptée par Minds + Machines pour le lancement du .LUXE. Parmi eux, le site de Domainincite, le succès ou l’échec de cette extension repose :

  • Soit sur l’adoption par la communauté.
  • Soit qu’il devienne un nouvel espace pour les cybersquatteurs qui pourront y voir un moyen de faire des opérations de phishing et/ou de fraude.

Calendrier de lancement du .LUXE

  • Sunrise : du 9 août au 8 octobre 2018
    Réservée aux titulaires de marques inscrites à la TMCH.
    Enregistrement d’un nom de domaine sur minimum 2 ans. Période Sunrise en End-Date.
  • LRP : du 9 octobre au 25 octobre 2018
    Réservée aux titulaires d’un nom de domaine déjà enregistré sous le .ETH, disponible via le réseau ENS développé par Etherneum. Il s’agit d’une racine alternative, donc qui ne résout pas sur notre système DNS
    Enregistrement d’un nom de domaine sur minimum 2 ans.
  • EAP : du 30 octobre au 6 novembre 2018

Selon une grille tarifaire établie et dégressive chaque jour.

  • Ouverture générale : le 6 novembre 2018

Le nom de domaine pourra être utilisé classiquement ou pourra être utilisé afin d’être associé à son ID Ethereum, ou pour renvoyer vers son wallet virtuel ou des dApps.


Glossaire

  • BLOCKCHAIN : La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle (définition selon le site Blockchain France)
  • SMART CONTRACT : Il s’agit de contrats qui s’appuient sur la technologie Blockchain pour rendre infalsifiables leurs termes et les conditions de leurs exécutions. Retrouvez plus d’infos sur le Smart Contract
  • dApp : Les applications décentralisées sur Ethereum, aussi appelées dApps, qui sont permises par les ‘smart-contracts’ laissent place à l’innovation et à la possibilité de repenser tout ce qui, aujourd’hui, demande un contrôle centralisé. Retrouvez plus d’infos sur le dApp
  • L’association Minds+Machine et Ethereum : Vidéo explicative par le site Blockmodo.com