nom de domaine avec tlds de communauté

La saga des nouvelles extensions (3ème partie)

Nous avons abordé les CityTLDs (extensions des villes), puis les RegionalTLDs (extensions des régions), passons maintenant à ce que nous appellerons les CommunityTLDs, extensions des communautés.

Ces extensions regroupent sous un même « point » des personnes souhaitant montrer leur appartenance à une culture, une langue ou une communauté.

La boite de pandore avait été ouverte par l’Icann en 2006 lors du lancement de la première extension communautaire, le .CAT. Depuis cette date, toutes les communautés du monde souhaitent avoir la leur, ce qui sera bientôt possible.

De nombreux projets sont dans les tuyaux, certains étant plus actifs que les autres. Voici la douzaine de projets les plus visibles actuellement, avec l’adresse de leur site de présentation :

-* .BZH (Culture et Langue bretonne) : http://www.pointbzh.com

-* .CYM (Culture et Langue galloise) : http://www.dotcym.org

-* .EUS (Culture et Langue basque) : http://www.puntueus.org/fr/

-* .GAL (Culture et Langue de galice) : http://www.puntogal.org

-* .GAY (Communauté gay) : http://www.dotgay.com

-* .GAY (Communauté gay) (second projet) : http://www.dotgayalliance.com

-* .KURD (Culture et Langue kurde) : http://www.dotkurd.org/en/

-* .LAT (Communauté d’Amérique Latine) : http://en.wikipedia.org/wiki/.lat

-* .SCOT (Culture et Langue écossaise) : http://www.dot-scot.org/

-* .SIC (Culture et Dialecte de Sicules de Transylvanie) : http://www.pontsic.org

-* .VEN (Culture et Langue de Venise) : http://www.veneto.org

-* .VLX (Culture et Langue flamande) : http://www.puntvl.net

-* .ZULU (Culture et Langue zoulou) : http://www.zulutld.com

Certains autres projets existent, comme par exemple le .MED, le .INDIGI, le .LLI, ou le .NAI, mais ils ne diffusent pas encore d’information sur leurs stratégies.

Ces projets doivent faire face au retard pris par l’ICANN dans le processus de libéralisation des ouvertures de nouveaux TLDs. Initialement prévu en 2009, puis 2010, il aura lieu au mieux début 2011.

Ces mois de retard ont pesé pour des structures en général légères et aux ressources financières plus limitées que les projets purement commerciaux (.sport, .xxx, .eco, etc…), car s’appuyant en général sur des financements publics ou associatifs. Les plans de financement avaient intégré les frais Icann ainsi que les coûts techniques, mais pas 1 an ou deux de coût de structure et de communications/marketing en plus avant de voir rentrer les premières recettes.

Certains projets s’essoufflent et seuls ceux ayant un réel attrait pour la communauté visée et un plan de financement solide arriveront à voir le jour.