La Nouvelle-Zélande implémente les caractères Maori

Même si la Nouvelle-Zélande est géographique isolée du reste du monde, elle est à l’avant poste de bien des technologies… Alors que le registre, gestionnaire des noms de domaine enregistrés sous l’extension nationale « .NZ », travaille actuellement sur l’implémentation du protocole sécurisé DNSSEC, il annonce également le lancement des noms de domaine contenant des caractères accentués…

Plus de noms de domaine que d’habitants….

A 2 000 kilomètres de l’Australie ce pays, régit par une monarchie parlementaire, est peuplé d’environ 268 000 habitants.
Le mois dernier, plus de 384 000 noms de domaine étaient enregistrés… Un nombre bien supérieur à la population du pays.

…en raison d’une charte de nommage ouverte

L’enregistrement de noms de domaine directement sous l’extension de second niveau « .NZ » étant impossible, le dépôt d’un nom de domaine ne sera possible que sous un des sous domaines disponibles.

Même si certains sous domaines disposent de règles d’enregistrement restrictives, les sous domaines les plus usités sont régentés par des règles souples. Le « .CO.NZ », le « .NET.NZ » par exemple, sont enregistrables par toute personne physique ou morale quelle soit son lieu de résidence, sans qu’aucun document ne soit à fournir.

Cela explique partiellement le succès de cette extension, qui n’est cependant pas marketée comme peut l’être notamment l’extension des iles Tuvalu, le « .TV ».

Lancement des caractères Maori le 6 avril 2010

Même si la Nouvelle Zélande a été peuplée tardivement (à partir de l’an 1050) et initialement par une communauté polynésienne, les Maori représentent aujourd’hui la plus forte minorité et non la majorité de la population, quant à elle d’origine européenne.

Ainsi on trouvera comme langues officielles : l’Anglais, le Maori, et la langue des signes néo-zélandaise officialisée comme telle en 2006.

Le 6 avril dernier a débuté une période d’enregistrement prioritaire dite « Sunrise » permettant aux titulaires d’un nom de domaine « .NZ » en caractères latin, de prétendre à l’enregistrement de son équivalent en caractères maori.

Les caractères acceptés sont les suivants : ā, ē, ī, ō, ū

Une procédure singulière

Afin d’obtenir son nom de domaine lors de cette Sunrise, il faudra que soit utilisé le bureau d’enregistrement gestionnaire de la version latine du nom de domaine précédemment enregistré.

Le registrar devra déroger à sa procédure d’enregistrement classique en demandant l’enregistrement du nom de domaine en ligne, via le site internet du registre. Ce dernier en confirmera par la suite la bonne prise en compte au registrar.

Les noms de domaine demandés seront validés et activés à l’issue de la période de Sunrise, qui se clôturera le 6 juillet prochain.

Ouverture générale prévue pour le 26 juillet

Le registre s’est réservé quelques semaines qu’il consacrera aux traitements et validations des demandes, avant d’ouvrir l’enregistrement de noms de domaine accentués à tous.

A partir du 26 juillet 2010, les noms de domaine seront enregistrables par tout intéressé selon le principe du « premier arrivé, premier servi ».